Imprimer

La fosse septique

La fosse septique a pour but de séparer les solides des liquides et d’amorcer la décomposition des matières organiques présentes dans les eaux usées. Il s’agit d’un contenant étanche en béton, en polyéthylène ou en fibre de verre qu’on enfouit dans le sol. Autrefois, la fosse septique était parfois faite en acier ou en bois.

Les dimensions de la fosse sont basées selon le nombre de chambres et de la quantité d’eau utilisée par les occupants de la maison. Les vieilles fosses peuvent être plus petites que celles qui sont installées aujourd’hui.

Lorsque les eaux usées de la maison entrent dans la fosse septique, leur débit est ralenti, ce qui fait en sorte que les solides les plus lourds se déposent rapidement au fond. Les matières plus légères, quant à elles, flottent  à la surface. Les solides accumulés au fond de la fosse s’appellent les « boues », alors que les solides plus légers (graisses et gras) qui s’agglutinent en surface forment des couches flottantes appelées « écume ». Les bactéries anaérobies, toujours présentes dans les eaux usées, digèrent une partie des solides organiques qui se trouvent dans la fosse. Les eaux usées clarifiées situées au milieu de la fosse se déplacent vers le champ d’épuration afin d’y subir un second traitement dans le sol.

Vous pouvez observer ci-dessous une fosse en béton construite avant 2008. Dès l’année suivante, les déflecteurs ont été remplacés par un préfiltre (seconde image). Plus efficace que les déflecteurs, le préfiltre se situe désormais juste avant la sortie vers le champ d’épuration, réduisant ainsi les possibilités de colmatage du champ.

Illustration d’une fosse septique en béton avant 2008

Illustration d’une fosse septique en béton après 2008.
Source : MRC d’Autray