Imprimer

Les puits artésiens

La qualité de l’eau de mon puits et mes responsabilités…

Lorsqu’elle provient d’un puits de surface ou tubulaire (communément appelé « puits artésien ») et qu’elle est destinée à la consommation humaine, l’eau doit être de bonne qualité et respecter les normes édictées dans le Règlement sur la qualité de l’eau potable (Q-2, r.40). En effet, en vertu de l’article 3 de ce règlement, le propriétaire doit fournir une eau potable à sa famille et à ses visiteurs.

Malgré qu’elle puisse avoir une apparence claire et limpide et n’avoir aucune odeur ou saveur particulière, l’eau captée peut contenir des éléments pouvant avoir des effets indésirables sur la santé, par exemple des micro-organismes pathogènes (bactéries, virus ou protozoaires) et des nitrates-nitrites.

L’eau souterraine, qui est généralement de meilleure qualité que l’eau de surface (lac, rivière, ruisseau) grâce à la capacité filtrante du sol, peut être vulnérable à la contamination et des précautions doivent être prises pour assurer en tout temps un approvisionnement en eau de bonne qualité.

Un événement de contamination peut survenir de façon sporadique, et seule l’analyse de l’eau peut le révéler. Ainsi, le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques vous recommande de faire analyser votre eau par un laboratoire accrédité :

Source : Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Votre puits est contaminé? 

Pour plus d’information, nous vous invitons à visiter le site web du Ministère. 

Le scellement du puits

Dans certaines situations, les propriétaires d’une nouvelle installation septique qui sont raccordés à un puits artésien doivent faire sceller ce dernier. En effet, un puits artésien doit obligatoirement être scellé lorsqu’il est impossible d’implanter le nouvel élément épurateur (élément non-étanche) à un minimum de 30 m de ce dernier.

Le scellement ou collerette est fait avec un matériau (bien souvent de la bentonite, une sorte d’argile qui gonfle une fois en contact avec de l’eau) qui est ajouté sur une profondeur minimale de 5 m autour du tube d’acier. Ce scellement doit avoir un diamètre d’au moins 10 cm. Il est possible de sceller un puits existant en prenant les précautions nécessaires. Il est donc très important de bien choisir l’entrepreneur qui effectuera les travaux afin de s’assurer de leur qualité et d’éviter des problèmes à la suite de la manœuvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source des images : Ville de Sainte-Brigitte-de-Laval